Plus de quatre-vingt événements étaient ainsi organisés par des porteurs de projets Erasmus + dans le secteur de la Jeunesse (associations, groupes de jeunes…). En France, le volet Jeunesse & Sport (mobilité hors cadre scolaire) du programme Erasmus + est géré par l’Agence Erasmus+ France / Jeunesse & Sport, qui accompagne plus de 1000 porteurs de projets (associations, collectivités) et permet la mobilité de 20 000 personnes (dont 30% de jeunes ayant moins d’opportunités en 2017).

 

Actuellement, la France et l’Union européenne mobilisent chaque année des moyens importants en faveur des programmes de mobilité européenne et internationale. A lui seul, le programme Erasmus+ consacre plus de 204 millions d’euros de crédits d’intervention à la France (volets éducation/formation et jeunesse confondus) en 2018, soit une progression de 14% par rapport à 2017 (179 millions d’euros), année qui a vu se concrétiser la promesse d’évolution à la hausse du Cadre financier pluriannuel 2014/2020 en faveur d’Erasmus+. Cette croissance budgétaire, qui devrait se poursuivre dans des proportions équivalentes jusqu’en 2020, était très attendue dans la mesure où Erasmus+ n’est pas en capacité aujourd’hui de satisfaire une demande de financement globalement très dynamique (deux fois supérieure à l’offre en moyenne). L’adoption récente par l’Union européenne d’un nouveau règlement portant création d’un « corps européen de solidarité » s’appuiera également sur le budget Erasmus+ (volet Jeunesse) dédié au service volontaire européen (SVE).​