Valérie Fourneyron a tenu à ce que son premier déplacement de 2014 se fasse "sous le signe de la solidarité, de la fraternité, de la générosité et de la jeunesse". Aussi, c’est dans le 13e arrondissement de Paris qu’elle s’est rendue lundi 6 janvier, accompagnée du tout nouveau président de l’Agence du Service Civique, François Chérèque.

Le Service Civique, c’est un dispositif d’engagement citoyen accessible à tous les jeunes de 16 à 25 ans leur permettant d’effectuer des missions rémunérées et ne nécessitant pas de diplômes ni de qualifications spécifiques. Seule la motivation à s’engager et à agir au bénéfice d’une cause d’intérêt général est requise et se justifie comme critère de sélection par les organismes d’accueil. Ainsi, les jeunes en situation de handicap peuvent aussi y accéder de plein droit. La motivation doit prévaloir avant toute autre considération - ce qui pose la question à chacun : sur quoi, quel problème de société, je désire m’engager pour "changer les choses", apporter ma pierre à un "mieux vivre", notamment auprès des plus en difficulté.

La ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative et le Président de l’Agence du Service Civique ont pu rencontrer les jeunes volontaires en mission auprès de l’association "Les Enfants du Canal", qui met en places diverses opérations, telles que :

- BUSABRI, un bus ambulant transformé en lieu d’accueil pour favoriser le lien avec les personnes à la rue et proposer un espace de détente et de repos ;

- ROMCIVIC, un organisme qui vise à favoriser l’inclusion des Roms, et à combattre les préjugés.

Autant d’initiatives encouragées par la ministre, qui a tenu à saluer le travail effectué par les jeunes en service civique, et à annoncer que les objectifs de cette nouvelle année seraient réhaussés : "Nous accueillerons 35 000 volontaires en 2014, contre un objectif initial de 31 000. Conformément aux engagements du Président de la République, notre objectif final est d’atteindre 100 000 volontaires à l’horizon 2017." En concertation avec les associations, le rééquilibrage qualitatif des missions de service civique, entamé en 2013, se poursuivra également avec volontarisme en 2014. Afin de favoriser l’accompagnement des jeunes, la durée moyenne des missions est déjà passée de 6 à 7,2 mois en 2013, et la mixité sociale des volontaires a été encouragée. Des objectifs de 25% de volontaires issus des quartiers « politique de la ville » et de 6% de jeunes en situation de handicap en mission de service civique ont été fixés.

Lire le communiqué de presse