L’Institut du service civique est une réponse neuve à une vieille question : peut-on véritablement valoriser l’engagement, détecter l’excellence dans des parcours peu classiques ? Destiné à offrir aux jeunes talents tous les outils pour réaliser leurs projets, l’Institut du Service Civique les accompagne dans leur insertion professionnelle à l’issue de leur volontariat, en valorisant le potentiel mobilisé pendant leur engagement. Retenue parmi les quinze projets initiaux du chantier présidentiel « La France s’engage », cette association vise à changer d’échelle en passant de 250 lauréats en 2014 à 1000 en 2017.

20140725-13-NajatVB-Bugeat

20140725-06-NajatVB-Bugeat

La ministre Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a longuement échangé avec les lauréats, comme elle avait pu le faire 22 octobre dernier, alors en tant que ministre des Droits de femmes et porte-parole du gouvernement.

Najat Vallaud-Belkacem a ainsi présenté à France 3 le rôle de l’Institut du Service Civique : "On est en train de construire, de préparer une génération de jeunes gens qui non seulement auront fait l’expérience sur le terrain de l’engagement, mais qui en plus l’auront théorisée grâce à cette formation de l’Institut du Service Civique et l’auront poussée jusqu’à son excellence. 
Ils prépareront les futurs entrepreneurs sociaux de demain, peut être les responsables politiques de demain, avec une vision de la solidarité et du monde qui est très intéressante".