500 000 apprentis en 2017 : c’est la mission que s’est fixé le président de la République. En 2013, le ministère du Travail recensait 415 000 apprentis en métropole, 3 % de moins qu’en 2012. Aussi, les entrées en apprentissage ont-elle chuté de 8 % l’année dernière.

C’est dans cette optique que se sont organisées les Assises de l’apprentissage le vendredi 19 septembre en présence de François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de Marylise Lebranchu ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, et de Carole Delga secrétaire d’Etat chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire.

Autour de la table étaient également réunis une cinquantaine de représentants syndicaux, patronaux, des Régions et des chambres consulaires (commerce et industrie, artisanat, agriculture). 

Il a été notamment question de la nouvelle prime de 1 000 euros pour les entreprises de moins de 50 salariés qui embauchent un premier apprenti, votée en juillet par le Parlement. Cette dernière s’appliquera finalement aussi à tout apprenti supplémentaire, et elle sera portée à 2 000 euros pour les TPE, a t-il été annoncé.

François Hollande a rappelé les objectifs et le programme de travail des prochains mois. Voir son intervention. 

Tout savoir sur la formation par l’apprentissage sur le site de l’Education nationale.

Photos ©Elysée