L’objectif est de permettre à davantage de jeunes de vivre une expérience à l’étranger, que ce soit pour se former, étudier ou s’engager dans des projets interculturels ou de solidarité.

Le comité réuni le 9 septembre, pour sa troisième édition, répond à la nécessité de mieux coordonner les acteurs de la mobilité européenne et internationale des jeunes. Il associe l’ensemble des acteurs, l’État et ses opérateurs, les collectivités territoriales, les entreprises, les associations de jeunesse et d’éducation populaire, les organisations de jeunes et des représentants des jeunes participants à des programmes.

Les travaux au cours des derniers mois ont permis plusieurs réalisations :