Faire du sport un outil de la politique de santé publique fait partie des priorités que s’est fixées Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative. À ce titre la ministre a visité vendredi 25 janvier lors de son déplacement à Amiens, le réseau « Picardie en Forme » qui permet à des personnes particulièrement sédentaires, ou souffrant de pathologie, orientées par leur médecin traitant, de retrouver une activité physique ou sportive dans des clubs labellisés. À cette occasion, la ministre a rappelé son crédo : « le sport plutôt qu’une longue liste de médicaments ». Les « ateliers passerelle » lui ont été présentés par un éducateur sportif de l’UFOLEP (Union Française des Œuvres Laïques d’Education Physique), avec qui la ministre a également pu s’entretenir.

Après cette visite, Valérie Fourneyron s’est rendue à l’Hôtel de ville d’Amiens où elle a déjeuné avec des élus et des responsables associatifs du domaine du sport et de la jeunesse. Elle en a profité pour signer 7 contrats d’Emploi d‘avenir, se montrant « extrêmement heureuse de ces signatures qui montrent d’ailleurs que les métiers du secteur sportif et du secteur jeunesse sont porteurs et offrent des débouchés pour nos jeunes. » Valérie Fourneyron a conclu en évoquant l’engagement de son ministère pour « 15 000 emplois d’avenir en deux ans ».