Le président de la République a été visiter mardi 18 octobre le chantier Nice Stadium, une construction intervenant dans le cadre de la préparation de l’Euro 2016 de football. Le chantier met en oeuvre plusieurs clauses d’insertion sociale, qui bénéficient aux personnes rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi, parmi lesquelles des jeunes ouvriers recrutés en contrat de professionnalisation et accompagnés par la mission locale. L’occasion pour le président de la République de revenir sur le sujet de l’alternance, un axe fort de sa politique.

Depuis le début de 2011, près de 100 000 nouveaux contrats de professionnalisation ont été enregistrés ainsi que près de 90 000 nouveaux contrats d’apprentissage. C’est dans cette optique qu’avait été lancée la réforme de la voie professionnelle à la rentrée 2009. Elle a notamment permis l’obtention d’un bac professionnel en 3 ans et non plus 4, créé un accompagnement personnalisé de 2h30 par semaine pour les jeunes en difficulté scolaire, remis en cohérence l’offre de diplômes et les spécialités avec le marché de l’emploi, renforcé significativement le diplôme du CAP et développé des passerelles visant à faciliter les réorientations en cours d’étude. Ainsi, 40 000 jeunes supplémentaires sont devenus bacheliers cette année.

Nicolas Sarkozy a de nouveau exprimé sa volonté de mettre l’insertion professionnelle au coeur des missions du système éducatif : "l’école doit renouer avec le monde professionnel." Il a rappelé le grand pas franchi avec la réforme de la LRU (Liberté et Responsabilités des Universités), qui a inscrit l’insertion professionnelle dans la mission des universités.