Nous, organisations représentatives de jeunes, gérées et animées par des jeunes, prenons en main notre souhait de voir, en France, la jeunesse prendre la parole afin de faire avancer le débat public. Par-delà nos divergences, nous sommes convaincus que la jeunesse a une parole à apporter à notre société. Celle d’une génération qui a du mal à se faire une place dans le monde du travail et dans les divers lieux de représentation. La jeunesse devra assumer demain les choix d’aujourd’hui. C’est pourquoi nous avons choisi de nous réunir pour travailler ensemble au sein d’une nouvelle assemblée : le Forum Français de la Jeunesse.

Notre initiative fait suite à l’échec du précédent Conseil National de la Jeunesse, qui a fini par être suspendu il y a quelques mois. Avec le Forum français de la Jeunesse, nous avons souhaité construire ensemble une assemblée autonome des pouvoirs publics, avec une composition permettant au FFJ de travailler efficacement et d’être le plus représentatif de la jeunesse. Dans le cadre du forum, la première base est celle des organisations de jeunes, qu’elles soient représentantes des étudiants, des lycéens ou des travailleurs, qu’elles soient associatives, mutualistes, partisanes ou syndicales. Notre diversité montre qu’au-delà des clivages, il existe pour nous un impératif démocratique à affirmer le rôle de la jeunesse dans notre société. Nous ne pouvons pas nous satisfaire du manque de dialogue entre les jeunes et les pouvoirs publics. Nous ne pouvons pas nous contenter de voir descendre les jeunes dans la rue alors que les urnes sont si peu remplies.


Dans ce contexte, le Forum Français de la Jeunesse se veut un espace d’échange et de travail sur l’ensemble des enjeux que traverse notre société : emploi, formation, citoyenneté, environnement... Nous avons le souhait que ce travail puisse être utile à l’ensemble de notre société et que le FFJ puisse prendre sa place dans la définition des politiques publiques.

Alors que débute une nouvelle mandature, nous appelons de nos voeux de réels questionnements sur les enjeux qui intéressent les jeunes. Nous souhaitons que soit prise en compte la jeunesse comme période charnière. Aussi, nous invitons les partis politiques mais aussi toutes les institutions de notre pays à se tourner davantage vers les jeunes pour construire avec eux l’avenir.

Les trois avis du Forum Français de la Jeunesse pour la Jeunesse :

" La représentation des jeunes en France "

" Les politiques en direction des jeunes "

" Faire du droit à la santé une réalité pour tous les jeunes "

Les signataires :