Accompagné de Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation et du Dialogue social, et de Benoît Hamon, ministre délégué chargé de l’Économie sociale et solidaire et de la Consommation, le Premier ministre se rendra au salon Jeunes d’Avenirs organisé par AEF à la Grande Halle de la Villette. Voir le site web du salon.

Ce salon innovant de la formation et l’emploi proposera à ces jeunes un guichet unique des acteurs publics et privés ainsi que des dispositifs créés en leur faveur : emplois d’avenir, contrats de génération, développement de l’apprentissage, contrats « objectif formation-­‐emploi », développement de l’entrepreneuriat, etc. Cette manifestation sera ensuite déployée dans les grandes métropoles.

Son objectif est de permettre à plusieurs milliers de jeunes de 16 à 25 ans de trouver « leur solution » pour accéder à l’emploi et rencontrer de futur employeurs. Le fossé entre les deux est énorme : d’un côté, 25 % des jeunes actifs au chômage, 730 000 personnes ; de l’autre, 652 300 emplois potentiels. Par la forte dynamique enclenchée par cet événement, AEF mobilise de nombreuses entreprises et branches professionnelles. Certaines pourront leur offrir un nombre important de formations en alternance, de stages et d’emplois ; d’autres auront une démarche « citoyenne » en sponsorisant des espaces qui accueilleront des associations ou des organismes publics. Il faut que les jeunes sachent que l’ensemble de la société (politique, entreprises, branches professionnelles, communauté éducative, etc.) les soutient.

Jeunes d’Avenirs totalise plus de 110 partenaires, 80 exposants, plus de 7 000 offres déposées sur la plate-forme « spécial Jeunes d’Avenirs » et plusieurs centaines d’emplois d’avenir. Des milliers de jeunes en décrochage, recherche de formation ou d’emploi sont attendus. La manifestation sera déployée en 2014 dans les grandes métropoles.

Les entreprises qui souhaiteraient encore s’associer à l’opération peuvent déposer leurs offres d’emploi sur la plate-forme « Spécial Jeunes d’Avenirs ». Elles seront accessibles sur des bornes installées dans des « Espaces emplois » animés par des consultants en ressources humaines qui guideront les jeunes dans leur recherche.