Chaque année 150 000 jeunes sortent de leur scolarité sans diplôme. Ainsi, depuis 2008, l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV) organise la Journée du Refus de l’Echec Scolaire (JRES), en partenariat avec le cabinet d’études Trajectoires-Reflex et plus de 30 organisations. Cet événement est labellisé "Grande cause nationale 2013 : illettrisme".

Cette édition traite notamment de la question des lycées professionnels. L’AFEV, sous le parrainage d’Aziz Jellab, sociologue, spécialiste du Lycée Professionnel et Inspecteur général de l’Éducation Nationale, prévoit donc d’attirer l’attention publique sur le paradoxe des lycées professionnels qui concentrent aujourd’hui les difficultés exfiltrées des filières généralistes alors qu’ils constitueraient un puissant levier en termes de réduction des taux de sortie sans diplôme et de hausse du niveau moyen des qualifications. 


La JRES 2013 sera l’occasion d’entendre jeunes, parents, chercheurs, enseignants, acteurs économiques pour poser un constat partagé et sensibiliser décideurs publics et citoyens aux potentiels des lycées professionnels pour la formation des jeunes à la vie sociale et professionnelle de demain. Découvrir le guide "Ensemble pour faire reculer l’échec scolaire".

Cette journée est construite autour d’un baromète annuel réalisé par le cabinet Trajectoires-Reflex, "Rapport à l’école des enfants des quartiers populaires", mené auprès de 1 000 jeunes en lycée professionnel sur le vécu de leur orientation, leur perception du LP et leur projection dans l’avenir. Cela va donc permettre de rapporter la parole et le ressenti des premiers concernés : les enfants et jeunes en fragilité dans leur parcours éducatif.

Rendez-vous le 25 septembre pour découvrir les résultats du Baromètre.