Le Parlement a adopté la proposition du Gouvernement créant une nouvelle forme d’engagement au service de l’intérêt général qui favorise l’implication et les échanges entre les citoyens au service de la société.

La réserve civique permet aux citoyens qui le souhaitent de s’engager à titre bénévole et occasionnel, au côté des pouvoirs publics ou des organismes sans but lucratif, dans le cadre de missions variées : la solidarité, l’environnement, la culture, les interventions d’urgence en situation de crise ou d’événement exceptionnel, etc.

Outre ces missions, les réservistes pourront également s’engager pour transmettre et faire vivre les valeurs de la République à l’école, aux fins de renforcer le lien entre les forces armées, de police et la Nation, à l’organisation des secours dans leur commune. En effet, tout en conservant leurs spécificités, la réserve civique intègre des formes de réserves déjà existantes : les réserves citoyennes de l’éducation nationale, de la police nationale, de la défense et les réserves communales de sécurité civile.

Une plate-forme de gestion unique de la réserve doit permettre à toutes les personnes intéressées de trouver une mission répondant à leurs aspirations, leurs savoir-faire. Leur engagement dans la réserve, pour une durée déterminée renouvelable doit donner lieu à l’adhésion préalable à une Charte visant à fixer les engagements et les obligations tant des réservistes que des organismes qui les accueillent.