Moyen de lutte contre la propagande djihadiste, le CAPRI est un nouvel outil initié et financé par l’Etat et les collectivités locales. Ce projet associatif est le résultat d’un travail mutualisé entre la Fédération Musulmane de la Gironde, dont le recteur Tareq Oubrou, œuvre quotidiennement pour la déconstruction de la propagande islamiste, la Mairie de Bordeaux qui souhaite régler un phénomène devenu préoccupant et la Société de Recherche et d’Analyse en Emprise Mentale (Sfraem), présidée par l’avocat bordelais Daniel Picotin.

Plus d’informations : 
Le CAPRI dispose d’un site internet
(radicalisation.fr) qui permet d’effectuer un signalement et un numéro de téléphone (09 83 59 17 11) fournit une écoute aux familles. La prise en charge des personnes est confidentielle et gratuite.
Au niveau national, depuis avril 2014, une plateforme téléphonique d’assistance et d’orientation a été mise en place : n°vert 0800 005 696