Cette procédure exceptionnelle résulte du constat préoccupant sur les sujets de santé des jeunes et notamment de psychiatrie infanto-juvénile (10% des jeunes connaîtraient un épisode dépressif entre 16 et 25 ans), constituant un défi national et international.


Ce plan doit faire en sorte que le bien-être et la santé des adolescents et des jeunes adultes deviennent partie intégrante des politiques éducatives, des politiques d’accès aux soins, des politiques de soutien aux familles et des politiques de la jeunesse. Il poursuit plusieurs objectifs :

- permettre aux professionnels de mieux identifier les signes de mal être ou de souffrance des adolescents ou des jeunes adultes et aider ces personnels à répondre et faire face à ces situations ;

- faire en sorte que les jeunes se sentent davantage soutenus et écoutés ;

- mieux orienter les jeunes vers les professionnels compétents, faciliter des interventions précoces, diversifier et améliorer les prises en charge, tout en réduisant les inégalités dans ce domaine ;

- construire une veille partagée sur ces problématiques et sur les symptômes émergents de l’adolescence contemporaine. 

Il repose sur plusieurs principes clés :

- la pluralité des regards, entre l’école et les professionnels de la santé notamment,

- la prise en compte des potentialités de l’élève et de sa famille

- la précocité des interventions

- l’adaptation aux territoires

Une des mesures les plus marquantes de ce plan est le « Pass Santé Jeunes », un forfait gratuit pour des consultations auprès de psychologues formés à cet effet, qui sera expérimenté pendant trois ans. Il sera proposé aux jeunes sur décision d’un médecin, dans la limite de dix séances, encadrées par deux séances de bilan, remboursées pour le jeune (deux pour ses parents).

On peut également noter la mise en ligne systématique de ressources géolocalisées pour les jeunes afin qu’ils aient un accès direct aux soins sans se poser trop de questions (spécialistes, lieux, horaires,…) 

Par ailleurs, pour les enseignants et les autres professionnels au contact des jeunes, un numéro unique d’information et de conseil sera mis en place afin que chacun puisse appréhender comment repérer la souffrance des jeunes, comment réagir ou encore comment repérer les signaux faibles.

 

Téléchargez l’intégralité du rapport

PDF - 1.8 Mo
Le rapport de mission bien-être santé des jeunes
PDF - 1.5 Mo
Annexes au rapport