En montagne, une cordée est un groupe d’alpinistes reliés par une corde. Le « premier de cordée » est celui qui gravit le sommet en premier. Son rôle est de guider les autres et de leur éviter les chutes. S’appuyant sur ce principe de solidarité, les Cordées de la réussite ont pour but de promouvoir l’égalité des chances et la réussite des jeunes dans l’enseignement supérieur, et notamment dans des filières d’excellence. Elles aident les jeunes des quartiers prioritaires ou des zones rurales à prendre confiance en eux et à s’engager dans des études qu’ils considéraient auparavant comme hors de leur portée. 

 
Les Cordées de la réussite reposent depuis 2008 sur un partenariat établi entre un ou plusieurs établissements d’enseignement supérieur (grandes écoles, universités et leurs I.U.T.), des lycées comportant des classes préparatoires aux grandes écoles (C.P.G.E) et des sections de techniciens supérieurs, et des lycées et collèges relevant prioritairement des territoires de la politique de la ville. Les cordées proposent des actions diversifiées et structurantes telles que du tutorat, un accompagnement culturel et, si possible, des solutions d’hébergement.
 
Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Maurice Leroy, ministre de la Ville, ont arrêté la date des « Journées des cordées de la réussite » aux 20 & 21 janvier 2012. Ils ont chargé les recteurs et les préfets d’organiser, avec les établissements concernés par le dispositif, des événements sur l’ensemble du territoire.
 
Sur l’année scolaire 2010-2011, 47 400 jeunes ont bénéficié d’une Cordée dans 1 900 établissements !
 
Dans une perspective de plus grande ouverture sociale, les Cordées se sont élargies aux collèges et lycées professionnels. Le contenu des projets s’est également enrichi aux actions culturelles, au sens large : éducation artistique et culturelle, scientifique et technique, sportive, numérique, pratique des langues.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site dédié aux Cordées de la réussite.