C’est la 2e fois que le Forum français de la jeunesse (FFJ) rassemble à la Maison des associations de solidarités des jeunes de diverses organisations de jeunesse et d’éducation populaire, depuis sa création en 2012. "Les jeunes entrent dans le débat" est un événement qui permet aux jeunes présents de débattre sur leur place dans la société, et d’en discuter avec des décideurs politiques. Les organisations qui constituent le Forum français de la Jeunesse ont répondu présent, tels que l’UNL, la FAGE, l’UNEF, la LMDE, la JOC, Animafac, le MRJC... et bien d’autres s’y sont ajoutées comme le REFEDD, les Francas, les Jeunes européens, Unis cités, le Service civique, la CFDT, la CFTC, l’ANACEJ, le CNAJEP, des groupes de jeunes venus de toute la France (métropole et DOM/TOM)...

Ainsi à la suite de quelques intervention du FFJ, l’ensemble de l’auditoire s’est divisé en 18 groupes de discussion pour échanger sur 3 sujets spécifiques :

Ce fut pour le comité d’animation du Forum l’occasion de rappeler leur "avis" soumis aux représentants politiques, mais également d’en produire de nouveaux suite aux suggestions de chacun.

Après ces ateliers, les jeunes ont partagé leurs conclusions avec le Délégué interministériel à la jeunesse, Jean-Benoit Dujol, le président de l’Agence du Service civique, François Chérèque, et Fanélie Carrey-Conte, députée de la 15e circonscription de Paris, qui se sont exprimés sur les sujets traités : logement, mobilité, santé, emploi, engagement...

Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner a clôturé cette 2e édition en rappelant la mobilisation générale du gouvernement quant à la Priorité Jeunesse : "de nombreux chantiers sont engagés en matière de politique jeunesse : clause d’impact jeunesse, garantie jeunes, Erasmus+, service public de l’orientation... Et c’est la priorité du Président de la République que de vous dégager l’horizon, vous donner la possibilité de prendre en main votre destin.". Le ministre a confirmé son intention de donner un coup d’accélérateur à ces projets et d’avancer plus vite et plus loin. Il a également affirmé son ambition de co-construire la politique de jeunesse avec les jeunes tant au niveau national que local : "vous devez participer à la construction de la société de demain, à la société que vous voulez !", a t-il conclu.

Photos H.HAMON