L’ouvrage dresse le portrait inattendu et contrasté de la génération des 15-30 ans, grâce à une compilation de données scientifiques et d’iconographies sur des thématiques transversales telles que l’emploi, les loisirs, la sexualité, les valeurs ou le rapport au politique et à l’engagement.

« Cette ouvrage grand public est une mosaïque sociale qui pose des questions fortes, des questions de demain pour cette génération en marche » a affirmé Cécile VAN DE VELDE, sociologue spécialiste des questions de jeunesse en Europe et auteure de la préface de l’Atlas.

L’alliance entre la sociologie et la géographie humaine permet de remettre en cause certaines idées reçues sur la jeunesse de France et de s’interroger sur sa place dans le débat public, à l’heure où le gouvernement réaffirme sa priorité : faire que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012.

« Dans ce présent complexe, très inégalitaire, à la fois connecté et individualiste, mondialisé et rétréci par l’immédiateté des échanges, il faut pouvoir redonner confiance et construire, dans la durée et avec les jeunes, des politiques jeunesse transversales qui répondent concrètement à leurs besoins » a déclaré Valérie FOURNEYRON. La ministre a rappelé l’ampleur de sa tâche, en tant que ministre de la Jeunesse de plein exercice, afin d’orchestrer efficacement la politique jeunesse du gouvernement. Elle s’est engagée «  à aider les jeunes à conquérir leur place dans la société et à prendre en main leur destin ».

Le premier Comité interministériel à la jeunesse (CIJ), visant à mettre en oeuvre les politiques jeunesse concrètes, concertées et transversales, se réunira en janvier 2013, sous la présidence du Premier ministre.

Dossier de presse de l’Atlas

PHOTO MSJEPVA - H. Hamon