Répondant à la question « Comment les politiques publiques peuvent-elles contribuer à l’autonomie des jeunes ? », la ministre a rappelé l’engagement prioritaire du gouvernement à structurer une politique de jeunesse ambitieuse, en accordant aux jeunes eux-mêmes toute leur place dans sa construction. Placée sous le signe de la confiance, du mouvement et de la détermination, la relation entre les jeunes et les pouvoirs publics doit être réinventée, pour remettre la jeunesse au cœur d’un projet de société rénové.

Premier sésame vers l’autonomie des jeunes, l’accès au marché du travail est au cœur de l’action gouvernementale. Les premières mesures d’urgence ont été prises en ce sens avec la création des emplois d’avenir, qui permettront à 150 000 jeunes peu ou pas qualifiés d’intégrer un parcours d’insertion sociale grâce à une expérience professionnelle et d’accéder à une formation.

A ces actions pour l’emploi, se sont ajoutées des mesures concrètes en faveur de la jeunesse, comme l’encadrement des loyers, le recrutement de nouveaux enseignants pour améliorer les conditions de la rentrée scolaire 2012, ou encore le remboursement à 100% des contraceptifs pour les mineures de 15 à 18 ans.

Pour aller plus loin dans cette dynamique, un Comité Interministériel de la Jeunesse (CIJ) se réunira au début de l’année 2013, sous l’autorité du Premier ministre, pour élaborer et coordonner la feuille de route transversale du gouvernement en faveur de la jeunesse. Cinq groupes de travail interministériels ont été constitués et commenceront leurs travaux dès la semaine prochaine.

Parallèlement, le Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative va accompagner le Forum Français de la Jeunesse, rassemblement de 19 mouvements de jeunes, dans sa structuration et son développement, afin que la voix de la jeunesse et sa capacité d’agir soient pleinement prises en compte dans la définition de l’action publique.

Cliquez ici pour télécharger l’allocution complète de Mme la Ministre

Photo David Bécus