Quels sont les freins à la participation politique ? Quel est le rôle des Etats et des institutions dans ce champ ? L’éducation populaire a-t-elle un impact ? Quelle relation avec l’éducation formelle ? Doit-on utiliser les nouvelles technologies pour renforcer la participation des jeunes ?

C’est pour répondre à toutes ces questions que le CNAJEP a organisé le IVème cycle de Dialogue Structuré au niveau européen dans le cadre de sa démarche « ProVox ».

Le 23 novembre 2015 le conseil des ministres de la jeunesse de l’Union européenne a adopté un cadre politique portant sur la participation politique des jeunes, résultat de ce cycle de travail de 18 mois.

Ce mercredi 16 novembre le CNAJEP a clos ce 4ème cycle. L’occasion également de présenter le document final qui propose des pistes concrètes pour faire participer les jeunes et de lancer le 5ème cycle de travail.

La participation des jeunes est un outil permettant le développement de l’éducation à la citoyenneté, aux droits de l’Homme, à l’interculturel, à l’ouverture. La participation des jeunes doit toucher toutes les politiques, même celles qui ne les concernent pas en tant que tels : ils doivent être consultés.