Le projet Rom civic est né de l’idée de l’association "Les enfants du Canal" qui intervient, depuis 2007, auprès des personnes sans-abri, et intègre dans la conduite de ses activités des jeunes volontaires effectuant un service civique. Ce projet permet à des jeunes Roms et non-Roms d’agir ensemble dans des actions en directions des populations roms.

Il prend sens dans un contexte où selon les estimations d’une étude de Romeurope, 5.000 à 7.000 enfants Roms vivant en France sont arrivés ou arriveront à 16 ans sans jamais, ou presque jamais, avoir été à l’école. Ainsi, alors que leurs familles ne bénéficient quasiment jamais du dispositif public d’accueil d’insertion et d’orientation (AHI) destiné aux personnes en grande difficulté sociale, les jeunes Roms n’ont aucune possibilité d’être en situation d’une vie citoyenne ordinaire. Aussi, c’est dans un objectif d’accès à la citoyenneté que Rom Civic se place.

Une équipe de 24 jeunes en service civique prennent part à ce dispositif. Parmi eux, une majorité (18) de jeunes Roms originaires d’Europe de l’est. Ils ont pour but de contribuer, pendant un an, à mettre en oeuvre les 3 missions qui leur sont données :

L’action des jeunes volontaires se concrétise sur les campements par l’initiation à l’hygiène, l’inscription scolaire des enfants, les démarches administratives, et les démarches en vue d’un parcours d’insertion par le logement. Ils travaillent également à leur propre insertion socioprofessionnelle, car s’agissant de jeunes majeurs, plusieurs d’entre eux sont déjà parents. Dans le cadre de leur formation service civique, ils ont reçu une formation sur la problématique de l’insertion des Roms en France. Ils ont pu rencontrer des acteurs associatifs et des représentants de l’Etat et des collectivités locales.

Les sites d’intervention de l’association sont situés à Paris, Champs-sur-Marne (77), Montgeron (91), Saint Denis (93), Bobigny (93). Valérie Fourneyron, Cécile Duflot, Marie-Arlette CARLOTTI et François Chérèque se sont rendus à la rencontre de ces jeunes, et la ministre en charge de la jeunesse a tenu à exprimer son attachement au projet.

Photos H.HAMON MSJEPVA