Avec cette convention, la FFR XIII s’engage, pour elle-même ou ses associations (Ligues, Comités, Clubs), à créer 30 postes d’emplois d’avenir d’ici à fin 2014. Depuis 2009, la fédération française de rugby à XIII (FFR XIII) s’est engagée dans la structuration des clubs, comités départementaux et ligues régionales par l’emploi. Dans cette dynamique, une convention cadre relative au développement des emplois d’avenir vise à renforcer son animation locale et nationale.

A noter qu’une vingtaine d’emplois sont d’ores et déjà pourvus. Aussi, lors de la signature de vendredi 24 janvier, des jeunes déjà bénéficiaires de ce dispositif étaient présents à Perpignan, afin d’expliquer leur situation et leur démarche à Madame la ministre. "Vous allez acquérir des compétences et des qualifications en matière de gestion administrative d’une association sportive, de gestion de publics, d’organisation d’événements, d’animation d’entraînement des 1ers niveaux de pratique", leur a expliqué la ministre. "Les métiers de l’animation, de l’encadrement dans le sport offrent de réels débouchés pour les jeunes !"

La convention signée avec la FFR XIII se décline en 3 types de postes :

- Agent d’accueil chargé des tâches administratives et logistiques

Les jeunes recrues auront pour rôle de structurer le club, la ligue ou le comité au niveau de ses tâches de gestion courante (administratives, de secrétariat ou de comptabilité). Leur formation qualifiante leur permettra d’acquérir des compétences d’accueil et de gestion administrative d’une association sportive.

- Agent d’organisation de manifestations sportives et péri-sportives

Les emplois d’avenir seront chargsé de la gestion des ressources matérielles d’événements sportifs et de la réalisation des taches afférentes. Il est prévu qu’ils soient formés à l’organisation de ce type d’événements. Ils pourront préparer le certificat de qualification professionnelle « agent de sécurité de l’événementiel ».

- Agent d’animation et de développement (dont pratiques aménagées)

Les recrues développeront l’ensemble des pratiques, l’animation sportive (notamment pendant les temps péri et extrascolaires) et l’arbitrage. Ils acquerront la connaissance des règles et de leur application, des pratiques aménagées autour du rugby à XIII, ainsi que de ses publics. Ils pourront notamment préparer un BPJEPS ou un diplôme fédéral.

Les emplois d’avenir contribuent à dynamique de développement de cette fédération : elle a connu ces dernières années une hausse de ses licenciés de plus de 10%, avec notamment une augmentation de 78% de licenciées féminines.

Les emplois d’avenir s’adressent principalement à des jeunes ayant entre 16 et 25 ans et étant peu ou pas qualifiés. Ce sont des CDI ou CDD de 1 à 3 ans à temps plein.

"Sur les 150 000 emplois d’avenir programmés pour la fin de l’année 2014, je m’étais engagée à ce que 10% soient recrutés dans les secteurs du sport, de la jeunesse et de l’éducation populaire. A la fin de l’année 2013 on dénombrait dans le périmètre de mon ministère 12 600 emplois d’avenir, soit 18,6% des emplois d’avenir non marchands. L’objectif de 15.000 emplois pour l’année 2014 sera atteint dès le premier semestre. Nous sommes bien au-delà des attentes !", s’est réjouie Valérie Fourneyron.