Il fut un temps, à l’entre deux guerres, pendant les Années folles, où le site abritait une salle de bal, un cabaret et un « hôtel d’amour » ! Devenu depuis un espace dédié à l’image documentaire, le BAL, dans le 18e arrondissement, à Paris, initie aujourd’hui au quotidien le jeune public aux différents enjeux de la représentation par l’image dans le cadre de ses différentes actions pédagogiques. C’est dans ce lieu symbolique qui a fait de l’accès à l’art et à la culture pour tous les jeunes une priorité que se sont retrouvés, ce mardi 28 janvier, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, et Christophe de Margerie, président-directeur général de Total. 

En présence de jeunes élèves de CM1 de l’école Simon Bolivar de Paris et du photographe sud-africain Mikhael Subotzky qui expose actuellement au BAL, les deux ministres et le dirigeant de l’entreprise pétrolière française privée ont signé une convention en faveur de l’éducation artistique et culturelle (EAC), témoignant de l’engagement partagé des trois partenaires en faveur de la jeunesse. 

« Nous avons tous notre responsabilité pour accompagner les parcours d’autonomie des jeunes, a souligné Valérie Fourneyron. Ce travail main dans la main entre nos deux ministères et Total va permettre de donner une nouvelle impulsion à l’éducation populaire, artistique et culturelle. »

Ce partenariat, qui fait suite à la signature le 7 juin dernier d’une convention d’une durée de trois ans, fixant le cadre d’un engagement commun en faveur de la jeunesse par Valérie Fourneyron et Christophe de Margerie, donne la priorité au financement d’initiatives favorisant l’accès aux activités éducatives et culturelles en dehors du temps scolaire. 


« Je suis ravie que le Ministère de la culture soit désormais associé à cette démarche car l’éducation artistique de la jeunesse fait partie de nos priorités », a notamment affirmé Aurélie Filippetti. 

La convention prévoit d’allouer des moyens financiers à des priorités partagées et notamment le financement d’actions d’éducation artistique et culturelle à hauteur de quatre millions d’euros, dont un million à des projets initiés et financés dans le cadre d’une convention de partenariat avec le Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse (FEJ).

Une quarantaine de projets (voir le dossier de presse ci joint pour plus détails) développés par des équipes artistiques ou des structures culturelles, bénéficiant à plus de 22000 enfants dans 22 régions de France, en zones rurales, urbaines sensibles et mixtes, sont concernés. « Un premier pas stimulant mais nous n’avons pas envie de nous arrêter là », a promis Valérie Fourneyron. 

Menés sur l’ensemble des temps éducatifs des jeunes - scolaire, périscolaire et loisirs -, en lien notamment avec la réforme des rythmes scolaires, ils bénéficient, en moyenne, d’un soutien de 50 000 euros sur 2 ans et seront mis en œuvre dès à présent pour s’achever à la fin de l’année scolaire 2015-2016.

La quasi totalité de ces projets prévoit également des moments de formation en direction de l’ensemble des acteurs impliqués (enseignants, animateurs, médiateurs, artistes ou professionnels de la culture...).

Télécharger le Dossier de presse (pdf)


Photos H. HAMON MSJEPVA