Le Contrat Starter, qui a été décidé lors du CIEC du 6 mars, donne une chance à ceux qui n’en ont pas eu.

Leurs droits et rémunérations sont les mêmes que sur tout autre contrat de travail. Toutes les entreprises, quels que soient leur taille, leur secteur d’activité ou leur lieu d’implantation peuvent en bénéficier. Le quart des jeunes salariés en contrat starter sont originaires des QPV.


Un contrat starter pour qui ?

Conditions d’accès au dispositif :

et correspondre à l’un des profils suivants :

La personne désireuse d’obtenir un contrat starter doit être en lien avec un professionnel (Pôle emploi, missions locales, Cap emploi ou conseil départemental pour les bénéficiaires du RSA) assurant un suivi personnalisé de son insertion professionnelle. Si elle répond bien aux critères précités, sa candidature peut est présentée à des employeurs proposant un travail en rapport avec son profil.


Le contrat starter en détails.


Le Contrat Starter est une opportunité pour l’employeur de recruter un jeune motivé, désireux de s’insérer durablement dans le monde de travail.

Vous cherchez à recruter un contrat starter ?


Mardi 15 décembre, l’objectif de 13 000 contrats starter pour l’année 2015 est atteint.