Les vœux de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), organisés en partenariat avec le Goethe Institut de Paris, le DAAD (Office allemand d’échanges universitaires) et la Maison Heinrich Heine, ont accueilli de nombreuses personnes des milieux associatif, culturel, diplomatique, intellectuel, et de la jeunesse. Cette cérémonie, qui a eu lieu quelques jours après le cinquantenaire du traité de l’Élysée, et quelques jours avant le match amical de football France-Allemagne, a permis de lancer le programme PRAXES. Nouveau programme de l’OFAJ, il permettra à 1 400 jeunes de faire des stages en entreprises, en Allemagne pour les uns, en France pour les autres.

Après quelques mots des secrétaires généraux de l’OFAJ, du directeur du Goethe Institut de Paris, et de l’Ambassadrice d’Allemagne en France, la ministre a conclu par un discours, dans lequel elle a fait remarquer que « la jeunesse ne s’arrête pas aux frontières d’un pays », et a rappelé la "longue et belle histoire partagée" de l’amitié franco-allemande.

Par ailleurs Valérie Fourneyron a insisté sur la nécessité de promouvoir la mobilité entre les pays, notamment grâce à PRAXES : « un moyen de conjuguer un dépaysement et l’enrichissement que représente une ouverture sur le monde. » Elle a souligné l’importance de ces expériences dans le parcours scolaire des jeunes, pour plus d’autonomie et de dialogues interculturels. Ce fut l’occasion pour la ministre de rappeler l’augmentation du budget de deux millions d’euros accordés à l’OFAJ.

En savoir plus sur le programme PRAXES.