Accueillie dans la cité Bretonne par Michel Cadot, Préfet de la Région Bretagne, Préfet d’Ille-et-Vilaine, René Couanau, Maire de Saint-Malo, et Gilles Lurton, député, adjoint au Maire de Saint-Malo, la ministre s’est ensuite rendue dans les locaux de l’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) de Saint-Malo Bellevue où elle a pu rencontrer l’équipe pédagogique et les enfants âgés de 2 à 5 ans présents pendant ces vacances scolaires de fin d’année. Des jeunes pour la plupart issus du quartier populaire de Bellevue. “Je suis venue apporter le soutien du gouvernement à l’ensemble des personnels des accueils de loisirs qui travaillent pendant la Trêve de Noël”, a déclaré Valérie Fourneyron lors de sa visite des différentes salles d’activité de l’accueil. La ministre a rappelé que “ce sont plus de 500 000 enfants et jeunes qui sont accueillis pendant ces vacances scolaires en France dans 10 000 structures de ce type.”
Les accueils de loisirs, appelés autrefois centre aérés ou centre de loisirs, offrent aux enfants scolarisés de 3 à 17 ans des loisirs de proximité. “Une action complémentaire des autres espaces éducatifs que sont l’école et la famille”, a reconnu Valérie Fourneyron. “Il faut savoir que les inégalités entre les différents milieux sociaux sont plus fortes en dehors de l’école qu’à l’intérieur", a poursuivi la ministre. "L’importance de toutes ces activités d’éducation populaire, de tous ces réseaux en dehors de l’école, n’est plus à prouver. C’est essentiel pour permettre à un enfant de se construire. Le rôle des accueils de loisirs est en ce sens primordial pour réduire les inégalités. Et c’est ce rôle éducatif que je suis venue saluer en tant que ministre en charge de la Jeunesse et de l’Éducation populaire.”

Avant de quitter Saint-Malo, la ministre a également tenu à s’entretenir avec René Couanau sur l’impact de la réforme des rythmes scolaire sur les activités périscolaires.