A l’occasion de sa visite en Bretagne, Valérie FOURNEYRON a réaffirmé l’exigence du gouvernement de mettre la jeunesse au cœur des priorités du quinquennat. Les premières mesures en faveur des jeunes ont déjà été prises avec les emplois d’avenir, le lancement du contrat de générations, l’encadrement des loyers, la création de postes dès la rentrée 2012 dans l’Education nationale.

Inscrivant l’action du gouvernement dans la durée, la Ministre en charge de la Jeunesse a présenté sa feuille de route pour « donner un cap, porter des espoirs, remettre de l’égalité » dans les politiques publiques destinées à répondre aux attentes et aux besoins des jeunes.

« Agir dans l’urgence est nécessaire. Notre ambition pour la jeunesse se construit dans la durée : nous voulons que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012. C’est-à-dire que la situation très concrète des jeunes en matière de santé, d’emploi, de logement, de mobilité, d’autonomie soit meilleure dans cinq ans. »

Pour répondre à ces enjeux, Valérie Fourneyron a annoncé la première réunion du Comité Interministériel de la Jeunesse (CIJ) qui se tiendra sous la présidence du Premier ministre en janvier 2013. Ce Comité, qui aura pour mission d’engager et coordonner les réformes structurelles concrètes pour piloter la politique jeunesse du gouvernement, se réunira tous les ans.

Cette politique sera transversale et impliquera l’ensemble des ministères. Elle associera étroitement les jeunes et les collectivités locales à son élaboration. Un dialogue permanent s’établira avec les associations de jeunesse et d’éducation populaire et avec le Forum français de la Jeunesse, instance représentative créée par les organisations de jeunes. « Nous faisons confiance aux jeunes », a rappelé Valérie Fourneyron.

La Ministre a souligné sa volonté de mettre fin à l’empilement des dispositifs « illisibles » et de développer une politique « cohérente et concertée ». Coordonner les volontés et les actions, réunir tous les acteurs autour de la table, faire avec les jeunes plutôt que pour les jeunes, innover et expérimenter avec les collectivités locales, aller plus loin dans la réponse juste à donner à leurs préoccupations : telles sont les ambitions du CIJ pour ouvrir la route au vrai changement pour la jeunesse.