Fondée en 1987, l’association "Permis de Vivre la Ville" situe son action au coeur des quartiers en difficulté. Elle est à l’initiative de différents programmes, dont Brigitte Ayrault (la marraine de l’association) , Valérie Fourneyron et François Lamy ont pu avoir un aperçu vendredi 10 janvier. 

La visite fut l’occasion pour la ministre en charge de la jeunesse Valérie Fourneyron d’annoncer le lancement en février prochain d’un appel à projets pour favoriser la créativité et les démarches d’éducation populaire : "3 millions d’euros seront consacrés au financement d’actions innovantes dans 3 domaines : le numérique, les lieux innovants, les médias jeunes. Ces projets inciteront les jeunes à s’investir, à s’engager [...] L’enjeu n’est pas mince : il s’agit de laisser libre cours à la créativité de l’éducation populaire, pour qu’elle se dote elle-même de nouveaux espaces d’expression et d’animation pour la jeunesse."

 Une annonce s’inscrivant parfaitement dans le déplacement de la ministre, tant l’accent est mis par l’association "Permis de Vivre la Ville" sur le numérique et les nouvelles technologies, notamment par le biais du \"Tremplin Numérique\". Ce programme est un dispositif qui prouve la pertinence de l’outil numérique pour réussir l’insertion professionnelle des jeunes sans diplômes issus du département des Hauts-de-Seine. Ce projet expérimental avance l’hypothèse d’un droit opposable à l’insertion professionnelle par un emploi contemporain. 

 Pour en savoir plus : http://www.tremplin-numerique.org/

Après avoir pu discuter avec ceux qui font vivre ce projet, Brigitte Ayrault, François Lamy et Valérie Fourneyron ont pu rencontrer les acteurs de \"Banlieues créatives\"

"Partager l’espace public, développer les réseaux de proximité, ouvrir les horizons culturels, construire des lieux de dialogue et d’expression… les porteurs de projet œuvrant dans les quartiers mènent partout des actions innovantes. Les valoriser est au cœur de la démarche de Banlieues Créatives."

C’est là le leitmotiv du site \"Banlieues créatives\", plateforme web collaborative visant à valoriser les actions de terrain.

Au cœur du projet : rendre possible une réflexion à partir d’initiatives concrètes en mettant en lumière leur pertinence, leurs atouts, leurs méthodologies, leurs vecteurs d’innovation… L’approche collaborative et interactive entre « porteurs de projet » travaille, là aussi, l’empowerment de ceux qui agissent en donnant un sens sociétal aux actions. Banlieues Créatives, via les nombreuses informations qu’elle véhicule, est aussi un média grand public qui s’adresse tout autant aux habitants, qu’aux chercheurs, journalistes, politiques, artistes, agents administratifs… Via des interviews et des témoignages, ces acteurs contribuent à façonner la ligne éditoriale de la plateforme : un espace vivant, qui accepte la complexité et la transversalité des problématiques.

Pour en savoir plus : www.banlieues-creatives.org