Issus de 17 pays de l’espace francophone, les 51 volontaires ont pu échanger avec la ministre et livrer leur vision de l’engagement. Une expérience de 12 mois rendue possible grâce à l’Organisation Interntionale de la Francophonie (OIF) et ses partenaires.

"Etre volontaire international de la Francophonie c’est s’investir pleinement dans des projets culturels, pédagogiques ou de coopération au sein de cet espace francophone pour y transmettre les valeurs humanistes , de solidarité et de partage", a déclaré Yamina BENGUIGUI.

Lire le discours complet