Le "street pooling" consiste à forcer l’ouverture des bouches incendie dans le but de se rafraîchir durant des périodes de forte chaleur en créant une sorte de piscine improvisée.


Strictement interdite et dangereuse, le Code pénal prévoit pour cette pratique des peines allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende pour "destruction, dégradation et détérioration d’un bien destiné à l’utilité publique".


De plus, le "street pooling" complique fortement le travail des pompiers en les empêchant d’intervenir rapidement et efficacement en cas de sinistre en raison de la baisse de la pression dans le réseau après que des milliers de litres d’eau se soient déversés et qui peut également conduire à des coupures d’eau potable qui impactent tous les usagers.


Il existe également des risques :


A chaque fois qu’une bouche incendie est forcée, cela entraîne l’intervention des pompiers pour la refermer mais aussi l’engorgement des lignes d’appels d’urgence, ce qui nuit au travail des pompiers.


En savoir encore plus...