Pour mémoire : l’Anses assure des missions de veille, d’expertise, de recherche et de référence sur un large champ couvrant la santé humaine, la santé et le bien-être animal ainsi que la santé végétale. Elle offre une lecture transversale des questions sanitaires en évaluant les risques et les bénéfices sanitaires, souvent au prisme des sciences humaines et sociales.


Des données récentes confortent les évaluations antérieures concernant les risques pour la santé liés à l’exposition aux UV artificiels émis par les cabines de bronzage : le risque de cancer de la peau lié au bronzage artificiel est avéré.


Sur la base de cette nouvelle synthèse des expertises et des données récentes dans le domaine, l’Anses rappelle la dangerosité du bronzage artificiel, confirme ses recommandations antérieures et recommande aux pouvoirs publics de prendre toute mesure de nature à faire cesser l’exposition de la population aux UV artificiels.



Pour en savoir plus...