Saviez-vous qu’un véhicule garé en plein soleil peut être un piège mortel pour un animal ?

La température dans l’habitacle peut atteindre et dépasser les 40°C en moins de 10 minutes et peut osciller autour des 60° en seulement 15 minutes durant une canicule.


Si vous ne trouvez pas les maîtres aux alentours, appelez rapidement la police ou la gendarmerie locale ; l’article 20 de la loi du 6 janvier 1999 - l’article 214-23 (3°) du Code rural vous permet de faire procéder à l’ouverture du véhicule lorsque la vie de l’animal est en danger, en présence d’un gendarme ou d’un policier.


Si vous estimez que la situation est urgente et que vous ne pouvez pas attendre les secours, vous pouvez prendre la décision de briser une vitre pour porter secours à l’animal en détresse. Il est recommandé de s’entourer d’au moins deux témoins qui pourront attester de la bonne foi si une action par le propriétaire de la voiture est intentée par la suite.


Cette décision peut être néanmoins difficile à prendre, car le propriétaire pourrait porter plainte pour dégradation d’un bien appartenant à autrui - Article 322-1 du code pénal, néanmoins, s’il est évident que la vie du chien est menacée (inconscience, animal qui halète frénétiquement, langue de couleur sombre, comportement anormalement agité, etc.), la loi vous protège - article 122-7 du code pénal, cet article précise que "n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien".


Une fois dehors, l’animal doit être placé à l’ombre, lui donner à boire par petites quantité de l’eau pas trop froide et le rafraîchir, une visite chez le vétérinaire est conseillée même si le chien semble avoir récupéré.


Quelle que soit votre décision, n’oubliez jamais d’avertir les forces de l’ordre.


En savoir plus...