« Comment comprendre cet enchaînement de crises et de ruptures ? Quel est le mal sourd dont cette période a été l’expression ? La réponse tient à un facteur décisif : l’effondrement d’une civilisation, celle du monde industriel, et l’immense difficulté où se sont trouvées les sociétés avancées à lui trouver un successeur. (…) L’une après l’autre, les utopies de droite et de gauche se sont fracassées sur une réalité qu’il est possible d’appeler par son nom : la société digitale. (…) En externalisant tout ce qui pouvait l’être - travailleurs et fournisseurs - elle a anéanti les solidarités implicites que l’ancien monde, hiérarchique mais solidaire, avait fini par construire. La recrudescence de ce capitalisme low cost a provoqué une paupérisation nouvelle des classes laborieuses. Le paradoxe inouï, qui a stupéfié les observateurs et la classe politique, est que cette rupture a fait le lit d’un nouveau populisme, réinventant l’extrême droite ».

Extraits de l’ouvrage Il faut dire que les temps ont changé… (Albin Michel, 2018) - Daniel Cohen, économiste, directeur du département d’économie de l’Ecole normale supérieure


Pour ne pas manquer cette conférence avec Daniel Cohen "Comprendre les temps nouveaux", retenez dès à présent la date du 18 octobre 2018 de 18h30 à 20h au Cnam Paris Saint-Martin/Conté amphithéâtre Abbé-Grégoire.


Ce cycle de conférences est ouvert aux élèves du Cnam, mais également à un large public extérieur, moins expert que très citoyen. L’entrée est libre, mais n’oubliez pas de vous inscrire !


Pour en savoir plus, cliquez ici...