Saviez-vous qu’en 2016, les conducteurs novices (dont l’ancienneté du permis de conduire est inférieure à deux ans) ont été impliqués dans un quart des accidents de la route ayant entraîné des blessures ou la mort. 144 d’entre eux y ont perdu la vie ?


Ainsi en proposant l’opportunité d’une formation complémentaire, la Sécurité routière s’attaque au phénomène bien connu de sur-confiance qui survient entre six mois et un an après l’obtention du permis de conduire et qui est la cause d’une mauvaise appréciation des risques et donc d’une accidentalité particulièrement élevée.


La formation complémentaire "postpermis" s’adresse donc aux conducteurs novices et volontaires (permis A1, A2, B1 ou B), cette formation complémentaire peut être suivie uniquement entre les 6e et 12e mois qui suivent l’obtention du permis, "Postpermis" permet d’accéder au capital de 12 points sur son permis en 2 ans au lieu de 3 ans.


Depuis le 11 mai dernier, les titulaires d’un premier permis de conduire peuvent choisir de suivre un stage "postpermis" dans les écoles de conduite labellisées "École conduite qualité" participantes (la liste de toutes les écoles de conduite labellisées est à télécharger en ligne).


Alors que vous vous trouviez dans le cas n°1 "j’ai eu le permis en formation traditionnelle ou dans le cas n°2 "j’ai eu le permis en conduite accompagnée" ne manquez pas l’infographie dédiée à "postpermis" !


En savoir encore plus...