Saviez-vous en quoi consiste la mission des contrôleurs des services techniques du ministère de l’intérieur ?

Les contrôleurs des services techniques du ministère de l’Intérieur coordonnent quotidiennement les moyens opérationnels de la police et de la gendarmerie nationales ainsi que ceux des préfectures.


Il existe quatre spécialités de métiers de contrôleurs des services techniques au sein du ministère de l’intérieur :

  1. automobile - chef de parc automobile, responsable d’atelier automobile… Ils gèrent les réparations et entretiennent les véhicules (2 et 4 roues) des forces de l’ordre, en amont ou en aval des interventions ;

  2. logistique - gestionnaire logistique des moyens opérationnels, chef d’atelier… Les domaines d’intervention sont étendus : en qualité de responsables techniques de sites, ils assurent la maintenance et l’entretien des bâtiments, assurent le suivi des contrôles techniques et réglementaires, gèrent les réseaux et la sécurité., etc. 

  3. bâtiment - contrôleur des travaux, régisseur de bâtiment… Ils assurent le suivi technique des opérations, organisent et planifient les travaux, supervisent leur avancée, contrôlent le résultat final, etc. Ils peuvent également participer à la gestion et à l’exploitation de certaines infrastructures de transports, et veiller au respect des réglementations.

  4. armement - chef d’armurerie et armurier. Ils réparent, inspectent et réalisent la maintenance des armes et des moyens de protection en service dans la police et gendarmerie nationales, suivent la législation liée à l’hygiène et à la sécurité de la profession.


Agent de catégorie B, la rémunération d’un contrôleur technique est de :



A noter, les contrôleurs des services techniques peuvent également exercer des missions d’encadrement.


Les inscriptions au concours sont ouvertes jusqu’au 24 octobre 2019.


En savoir encore plus...