Pour mémoire, l’application SAIP permettait de bénéficier de messages d’alerte en cas d’attaque d’attaque terroriste réelle ou supposée.


Seules 900.000 personnes disposaient de l’application en 2017 ce qui limitait son impact en cas de crise et des dysfonctionnements intervenus notamment lors des choix de déclenchement ou de non-déclenchement n’ont pas été compris limitant ainsi sa crédibilité auprès du public.


S’appuyant sur les retours d’expérience des dernières crises, le ministère de l’Intérieur vient d’annoncer que les réseaux sociaux seraient maintenant utilisés comme vecteurs prioritaires de l’information avec l’ouverture d’un compte Twitter dédié à l’information de la population en cas d’événement grave @Beauvau_Alerte.



Les messages d’alerte et de prévention du ministère seront désormais diffusés de façon prioritaire sur Twitter, Facebook et Google mais aussi certains canaux de communication de la RATP, Vinci Autoroutes, Radio-France et France Télévisions.


Pour en savoir encore plus, cliquez ici...