Plus qu’un thème, l’Ardeur est l’emblème de la 20e édition du Printemps des poètes, qui célèbre l’extrême vitalité de la parole poétique. 

Placée sous le signe de l’Ardeur - le « souffle même de la poésie », selon vous - que nous réservera, du 3 au 19 mars, cette vingtième édition du Printemps des Poètes ?

Un surcroît d’oxygène, d’azur et de surprises ! Et ce, grâce à des milliers de rendez-vous donnés par tous : poètes, comédiens, bénévoles, enfants, institutionnels… Des actions poétiques seront menées partout et pour tous, dans les théâtres, les métros, les gares, les hôpitaux, les prisons, les bus, les villes, les écoles et les jardins publics.

Le Printemps des poètes 2018 prendra son essor avec un spectacle d’ouverture, « Ardeur, le Grand Soir », en région, au TNP de Villeurbanne, en présence de Jean-Marc Barr notre parrain, mais aussi des poètes Serge Pey et Édith Azam. La soirée de clôture aura, elle, lieu au Théâtre de la Porte Saint-Martin, en hommage aux poètes fétiches de Laurent Terzieff, avec Sylvia Bergé, Vincent Dedienne, Catherine Hiegel, Hugues Quester, François Marthouret, Robin Renucci ou encore Fabrice Luchini !

Entre les deux, plus de quinze jours seront dédiés à la poésie qui rend la vie plus vaste et l’esprit plus ardent.


Pour en savoir plus, découvrir l’entretien dans son intégralité, cliquez ici...