En raison du pic de pollution aux particules fines en suspension qui touche le territoire français actuellement des mesures ont été prises par les préfets pour faire baisser les niveaux d’émissions de polluants et ainsi protéger la santé des personnes les plus exposées.

Il est question d’épisode de pollution aux particules lorsque la concentration moyenne journalière de particules - PM10 dans l’atmosphère dépasse le seuil d’information/recommandation de 80 µg/m3 ou le seuil d’alerte de 50µg/m3.


Pour mémoire, les particules sont :



Saviez-vous que dans chaque région, une association agréée de surveillance de la qualité de l’air - AASQA informe en temps réel de la qualité de l’air de la région ?

L’AASQA vous informe également lorsqu’il y a un risque d’épisodes de pollution.

Vous pouvez également disposer d’informations en temps réel sur le compte Twitter de votre préfecture de département ou de région ainsi que sur la carte des épisodes de pollution du jour sur le site du Laboratoire Centre de Surveillance de la Qualité de l’Air - LCSQA.

En cas d’épisode de pollution, il est recommandé aux personnes les plus vulnérables de limiter les activités physiques et sportives en plein air. En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, dès le dépassement du seuil d’information recommandation consultez un médecin.

Enfin, en cas d’épisode de pollution très sévère, le préfet peut mettre en œuvre la circulation différenciée.


Pour en savoir encore plus, cliquez ici...