Le ministre des armées prend en charge l’organisationes cérémonies nationales commémorent la mémoire des faits d’armes des grands hommes, des combattants et le sacrifice des victimes civiles ou militaires des guerres de ces cérémonies ; dans les départements et les communes, les cérémonies sont organisées par les Préfets, les Sous-préfets et les Maires.


Les jeunes générations sont associées à ces cérémonies, collégiens et lycéens participent aux hommages rendus (lecture de textes historiques, ravivage de la Flamme du Souvenir à l’Arc de Triomphe etc.) dans la continuité du travail préparatoire entrepris avec leurs enseignants sur les événements commémorés, cette participation est ll’un des vecteurs de transmission et de réflexion sur les valeurs républicaines.


Retrouvez dès à présent les onze journées nationales annuelles ont été instituées par des textes législatifs ou réglementaires :



Une douzième cérémonie vient s’ajouter en hommage à Jean Moulin, qui se déroule à Paris, au Panthéon, le 17 juin, jour anniversaire de l’acte considéré comme son premier acte de résistance. L’organisation de cette cérémonie répond à un usage et non à un texte législatif ou règlementaire.


Le 1er ou le 2 novembre de chaque année, une cérémonie est consacrée dans chaque commune à la mémoire et à la glorification des héros morts pour la Patrie, conformément aux termes de la loi du 25 octobre 1919 relative à la commémoration et à la glorification pour la France au cours de la Grande Guerre.


En savoir plus...