Saviez-vous que les légumineuses à graines, le pois, la féverole, le soja ou encore la lentille... connaissent un regain d’intérêt ?

Tant leurs modes de cultures que celui de leurs utilisations répondent aux nouvelles attentes de la société : une agriculture prenant mieux en compte les aspects environnementaux.

Ces plantes ont notamment la particularité de pouvoir établir sur leurs racines une symbiose avec des bactéries du genre rhizobium pour utiliser l’azote de l’air permettant ainsi de réduire l’utilisation d’engrais azotés dans les cultures et ainsi atténuer les émissions de gaz à effet de serre liées à la production et à l’utilisation des engrais synthèse.


Et ce n’est pas tout, ces légumineuses présentent également une possibilité de diversification et d’innovation culturale, réduisant la pression de certains bioagresseurs dans divers systèmes de culture agroécologiques et améliorant la qualité des sols.


Enfin, au plan nutritionnel, les graines de ces légumineuses sont riches en protéines et en nutriments de valeur reconnue pour l’alimentation humaine ou animale.


Pilotés par le centre Inra de Dijon au sein de l’unité Agroécologie, d’importants programmes de recherche sur les légumineuses sont donc en cours visant à :


Pour en savoir encore plus sur les lignées de pois, de féverole et de lupins, cliquez ici...