Lors du Conseil des ministres le 14 février dernier, le ministre de l’Éducation nationale a présenté une communication sur la réforme du baccalauréat ; le lendemain, le 15 février, le texte définitif du projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants a été adopté par le Parlement.


Le ministre a présenté les nouvelles mesures qui concerne le Baccalauréat, elle s’appuient sur les principales conclusions du rapport de Pierre Mathiot :



La nouvelle organisation du lycée sera réellement effective en 2019 lors de l’entrée en première des élèves qui passeront leur bac en 2021 ; la voie technologique conserve son organisation.


Dans la future voie générale, les filières L, ES ou S sont remplacées par :



La plateforme qui a succédé à APB en janvier 2018, permet à présent aux élèves qui le souhaitent de s’inscrire en première année de l’enseignement supérieur en saisissant 10 voeux non hiérarchisés, le chef d’établissement donne un avis sur chacun des voeux des élèves de terminale, puis un second professeur principal en terminale accompagne les élèves dans leur orientation.



Du côté des universités, les attendus ou les pré-requis sont publiés pour l’ensemble des formations de niveau licence.

Pour mémoire, les attendus explicitent l’ensemble des connaissances mais aussi les compétences implicites supposées acquises par les étudiants à leur entrée dans l’enseignement supérieur ; si un élève ne remplit pas ces conditions, l’université pourra lui proposer un parcours pédagogique spécifique : réponse "oui si" sur la plateforme Parcoursup.


Pour en savoir encore plus, cliquez ici...