C’est parce que la montre connectée pour enfants est souvent présentée comme une alternative au smartphone que la CNIL rappelle les points de vigilance à observer concernant la vie privée des enfants d’autant plus que la montre connectée pour enfants figure parmi les tendances de la rentrée !

 

Saviez-vous que les modèles pour enfants représentent près de la moitié du marché mondial de la montre connectée ?


C’est ce qu’a révélé le cabinet CCS Insights qui a souligné notamment que la sécurité et protection des données étaient souvent négligées.


La plupart des montres connectées disposent des fonctionnalités permettant de :




Il est important de pouvoir mesurer les avantages pratiques en ayant bien connaissance des risques en cas d’abus par un usage déraisonné ; une montre connectée avec un enfant peut également avoir des conséquences :


La CNIL conseille :



Ainsi, en 2011, dans un avis tenu par le groupe des CNIL européennes, il a été rappeler "qu’il ne devrait jamais arriver que, pour des raisons de sécurité, les enfants soient confrontés à une surveillance excessive limitant leur autonomie" et ce, même par des personnes de leur entourage familial. Au demeurant, si les parents estiment que l’utilisation d’une telle application est justifiée dans des circonstances spécifiques, "les enfants doivent en être informés et doivent pouvoir participer, dès que cela s’avère raisonnablement possible, à la décision d’utiliser une telle application".



Enfin, la loi du 3 aout 2018 relative à l’encadrement de l’utilisation du téléphone portable dans les établissements d’enseignement scolaire prévoit que, sauf circonstances particulières, l’utilisation d’un smartphone par un élève est interdite à l’intérieur d’une école maternelle ou élémentaire, et d’un collège ; cette interdiction peut également s’appliquer à une montre connectée dès lors qu’elle dispose des mêmes capacités de communication qu’un smartphone, par exemple, carte SIM, connexion à un réseau WiFi, etc.


A noter également, la Commission Européenne a rappelé, en 2019, des montres connectées pour défaut de sécurité dans le stockage de données sur les serveurs distants.







En savoir plus encore...