Durant les périodes de fortes chaleur, il est fréquemment observé qu’un épisode de pollution atmosphérique à l’ozone - O3 puisse coexister sur une partie du territoire, depuis 2003, il est possible connaître la qualité de l’air extérieur près de chez soi via le site web Prev’Air.



Mis en place à l’initiative du ministère en charge de l’EnvironnementPrev’Air publie des prévisions et des cartographies de qualité de l’air quotidiennement, ces données issues de simulations numériques, à différentes échelles spatiales, s’appuient en partie sur les données produites par Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air - AASQA.


Il est également possible d’accéder au niveau de l’indice Atmo, calculé quotidiennement par les AASQA à partir de données enregistrées par leurs stations de prélèvement urbaines et périurbaines dans plusieurs villes françaises, la qualité de l’air étant d’autant plus dégradée que l’indice est élevé, ainsi les indices supérieurs à 7 traduisent une mauvaise qualité de l’air.


En savoir encore plus...