Saviez-vous que les tiques peuvent être notamment à l’origine de la maladie de Lyme ?

Particulièrement actives au printemps et à l’automne, les tiques peuvent s’infecter en se nourrissant du sang des animaux et des humains sur lesquels elles se fixent en prélevant des agents pathogènes (bactéries - notamment celle responsable de la maladie de Lyme -, virus, parasites) qu’elles transmettent ensuite en se fixant sur d’autres hôtes.


Pour se protéger, il est conseiller :


Si vous ne vous sentez pas capable d’enlever la tique vous-même, consultez votre médecin, votre dermatologue ou votre pharmacien.


N’oubliez pas en cas de piqûre de désinfecter la plaie.



Et en cas de symptômes inexpliqués ou un érythème migrant autour du point de piqûre (un halo rouge sur la peau), il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin parce que seul un traitement antibiotique pris rapidement permet d’enrayer l’éventuelle maladie qui pourrait, en l’absence de traitement, provoquer des atteintes cutanées, musculaires, neurologiques et articulaires pouvant être très invalidantes.

Enfin, n’hésitez pas à participer au projet de science participative sur le site web CiTIQUE développé par l’Anses et l’Institut national de la recherche agronomique -Inra ainsi qu’avec l’application smartphone Signalement-Tique, qui permet aux promeneurs de signaler une piqûre de tique et de recevoir des conseils.

CiTIQUE permettra d’alimenter une "tiquothèque", base de données sans précédent accessible à tous les chercheurs ainsi que des cartes de présence de tiques élaborées grâce aux signalements reçus (date de la piqûre, lieu, végétation, météo, personne piquée, etc.).

De plus, les personnes piquées pourront bénéficier via cette application d’informations complémentaires ainsi que de rappels concernant le suivi de leur piqûre ; il leur est également proposé d’envoyer la tique à une adresse unique pour toute la France afin qu’elle soit analysée de manière approfondie.


Pour en savoir plus, cliquez ici...