La troisième édition des Universités d’été du MRJC a démarré jeudi 29 août à Saint-Malo. Au programme, quatre jours de rencontre, de découverte, d’échange, de construction et de formation dans un cadre agréable et convivial, avec des militants de toutes les régions et des intervenants extérieurs. Etaient conviés à ces journées d’échange et de partage les animateurs d’équipes, les responsables départementaux, régionaux et nationaux, les trésoriers, les formateurs BAFA / BAFD, les accompagnateurs, les permanents ainsi que les volontaires.

Cet événement est aussi marqué par le passage de témoin entre deux présidents : Jérémie Godet qui finit son mandat et Simon Besnard qui démarre le sien.
 
Le Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC) est un mouvement qui rassemblent des jeunes âgés de treize à trente ans. Il est agrée jeunesse et éducation populaire, membre du comité exécutif du Cnajep et très impliqué dans la mise en place du Forum Français de la Jeunesse (mettre le lien vers les deux organisations svp). 

Le MRJC est animé, entre autres, par des idéaux de justice sociale et d’égalité. Les travaux du mouvement tournent principalement autour de questions d’éducation, d’agriculture, de ruralité, d’environnement, d’emploi, mais également de mondialisation, de politique ou encore d’économie.

Durant ces quatre jours de rencontre, des problématiques diverses et variées sont abordées dans le cadre d’ateliers répartis sur le rythme d’une thématique par journée  :
 
- le jeudi : "Avoir des résponsabilités dans une asso, ça veut dire quoi ?"
- le vendredi : "Se former à la responsabilité"
- le samedi : "Rencontrer, échanger, réfléchir et imaginer pour agir"
- le dimanche : "Il est temps de passer à l’action" 

La ministre Valérie Fourneyron s’est rendue sur place vendredi 30 août, et et a rappelé que "Le MRJC a initié aujourd’hui une réflexion fondamentale sur la gouvernance des associations, en particulier des associations de jeunes. Mais ces associations ont des atouts et une dynamique propre qui en font toute leur richesse." Elle a réitéré son souhait de valoriser l’engagement des jeunes, rappelant les objectifs principaux émanant du Comité Interministériel de la Jeunesse : "privilégier le droit commun pour tout ce qui concerne l’accès des jeunes aux droits sociaux, favoriser et accompagner l’autonomie des jeunes, lutter contre les inégalités et les discriminations, et encourager la participation des jeunes au débat public."

Pour suivre l’événement en direct, rendez-vous sur la page Facebook du MRJC

Lire le discours complet de la ministre