Pour Faire Simple, le gouvernement a besoin de la participation des citoyens, de ceux qui sont en prise avec l’administration, que ce soit les usagers ou les agents : ils sont invités à dire les démarches qui les irritent le plus, celles qui leur paraissent absurdes, celles qui leur polluent la vie.

Consultation directe des Français

Les usagers de l’administration peuvent témoigner pendant 2 mois de leurs petites et grandes tracasseries.

La première consultation est ouverte jusqu’au 15 septembre. Les associations représentantes des usagers des services publics ou de leurs agents sont également invitées à participer.

Les ministères sont d’ores et déjà saisis du chantier : pendant toute la durée de la consultation, les contributions obtenues sur « Faire Simple » leur seront régulièrement envoyées, afin qu’ils puissent déterminer les mesures prioritaires à mettre en oeuvre.

Lire le dossier de  presse.