Pour répondre à ces questions, la CNIL (la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) a demandé à Médiamétrie de réaliser une enquête en ligne auprès de 2 315 utilisateurs de smartphones et notamment auprès des 15-17 ans.

Quelques chiffres

Chaque tranche d’âge a son activité de prédilection : pour les 15-17 ans la connexion avec leur réseau et les loisirs (30%), pour les 25-49 ans la dimension "multitâche" ( 30%) et pour les 50 ans et plus la communication (35%).

Les 15-17 ans, un exemple à suivre ?

▪ 82% des 15-17 ans considèrent qu’il est gênant d’enregistrer ses codes secrets (contre 76% en moyenne).
▪ 37% des 15-17 ans utilisent un code de verrouillage spécifique (contre 31% en moyenne).
▪ 30% ont différencié l’accès aux informations qu’ils publient sur les réseaux sociaux selon le type d’amis (contre 19% en moyenne).

A noter que les 15-17 ans ont plus conscience que leurs ainés des dangers de confidentialité qu’implique l’usage des smartphones.

Sécurité et maîtrise : les 10 conseils de la CNIL

1. N’enregistrez pas d’informations confidentielles (codes secrets, codes d’accès, coordonnées bancaires…) dans votre smartphone (vol, piratage, usurpation d’identité…).

2. Ne désactivez pas le code PIN et changez celui proposé par défaut. Choisissez un code compliqué. Pas votre date de naissance ! 

3. Mettez en place un délai de verrouillage automatique du téléphone. En plus du code PIN, il permet de rendre inactif (verrouiller) le téléphone au bout d’un certain temps. Cela empêche la consultation des informations contenues dans le téléphone en cas de perte ou de vol.

4. Activez si possible le chiffrement des sauvegardes du téléphone. Pour cela, utilisez les réglages de la plate-forme avec laquelle vous connectez le téléphone. Cette manipulation garantira que personne ne sera en mesure d’utiliser vos données sans le mot de passe que vous avez défini.

5. Installez un antivirus quand cela est possible.

6. Notez le numéro "IMEI" du téléphone pour le bloquer en cas de perte ou de vol.

7. Ne téléchargez pas d’application de sources inconnues. Privilégiez les plateformes officielles.

8. Vérifiez à quelles données contenues dans votre smartphone l’application que vous installez va avoir accès.

9. Lisez les conditions d’utilisation d’un service avant de l’installer. Les avis des autres utilisateurs peuvent également être utiles !

10. Réglez les paramètres au sein du téléphone ou dans les applications de géolocalisation (Twitter, Foursquare, Plyce...) afin de toujours contrôler quand et par qui vous voulez être géolocalisé. Désactivez le GPS ou le WiFI quand vous ne vous servez plus d’une application de géolocalisation.

Voir l’étude « Smartphones et vie privée » sur le site de la CNIL