En Europe
En Allemagne
Au Québec
Ailleurs

En Europe

Le Programme européen Jeunesse (PEJ) a été institué par l’Union européenne pour favoriser la mobilité des jeunes européens grâce à plusieurs dispositifs complémentaires : service volontaire européen, initiatives de jeunes et échanges de jeunes. Il s’adresse à tous les jeunes de 15 à 25 ans, sans condition de diplôme ou de formation. Placé en France sous l’autorité du ministère, il est géré par l’Agence française du programme européen jeunesse (AFPEJ) au sein de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP).

Le PEJ concerne 31 pays européens (pays "Programme") et quelques pays "Partenaires". Riche en possibilités, il favorise les rencontres de groupes à travers l’Europe, l’envoi et l’accueil de jeunes volontaires dans différents pays et aide les jeunes à réaliser leurs projets individuels et collectifs. Le PEJ prévoit des actions de formation et de soutien à l’attention des animateurs et structures de jeunesse pour développer la qualité des projets.

Un conseiller au sein de chaque Direction régionale et départementale de la jeunesse et des sports (créer un lien vers la page des services déconcentrés), ainsi que de nombreux relais locaux peuvent vous aider à monter votre projet.

A l’initiative de la France, une bourse européenne aux jobs d’été se met en place. Ainsi, chaque printemps, un site dédié regroupe les offres d’emplois saisonniers dans les pays partenaires de l’Union européenne.

Plus d’information sur la mobilité en Europe sur le site du Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ), sur le portail européen de la jeunesse ainsi que sur MONETOS, portail international de l’information financière et des formalités administratives....

En Allemagne

L’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) soutient l’ensemble des échanges de jeunes entre la France et l’Allemagne, dans tous les domaines.

C’est une organisation internationale créée en 1963 et co-financé par les ministères allemands et français de la jeunesse.

L’OFAJ soutient les échanges de jeunes réalisés par un large éventail d’opérateurs : établissements scolaires et universitaires, associations de jeunesse et d’éducation populaire, clubs sportifs, centres linguistiques, centres de formation, organisations professionnelles et syndicales, collectivités locales, comités de jumelage.

Ce soutien peut prendre diverses formes : financière, pédagogique, linguistique, technique.

Plus d’informations sur les échanges entre la France et l’Allemagne sur le site de l’OFAJ et sur le portail franco-allemand de la jeunesse...

Au Québec

L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) accompagne les jeunes de 18 à 35 ans dans leurs projets professionnels dans tous les secteurs entre la France et le Québec.

C’est un organisme bi-gouvernemental créé en 1968 et co-financé par le ministère français de la jeunesse et le ministère québécois des relations internationales. Il comporte une section française et une section québécoise.

L’Office a pour objet de favoriser les échanges de jeunes adultes (de 18 à 35 ans) soucieux de mener un projet lié à leur formation ou à leur expérience professionnelle, en s’appuyant sur cinq programmes : action et développement, synergie entreprise, formation et emploi, coopération institutionnelle étudiante et mobilité des jeunes travailleurs.

Plus d’informations sur les échanges entre la France et le Québec sur le site de l’OFQJ et sur celui de la Délégation générale du Québec en France.

Ailleurs

Des programmes de solidarité internationale permettent à des jeunes français de s’impliquer à l’étranger et des échanges multilatéraux sont organisés en France pour des jeunes du monde entier.

Mis en place par le ministère des Affaires étrangères, ces programmes bénéficient du soutien du ministre chargé de la jeunesse.

Deux programmes visent à rapprocher les jeunes du Sud et du Nord autour de chantiers de communs de solidarité : VVSI et JSI. Ces projets durent de 2 à 3 semaines et sont parrainés par une association française de solidarité internationale.

Les Rencontres internationales de jeunes permettent à des jeunes ayant le français en langue commune et issus d’une soixantaine de pays d’être en situation d’immersion en France dans le cadre de temps forts (festivals, randonnées, salons, ...) et de bénéficier en même temps d’une ouverture interculturelle par la diversité recherchée dans la composition des groupes.

Pour vous informer et vous engager, rendez-vous lors de la Semaine de la solidarité internationale ...