La direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) participe dans une démarche éducative à la mise en œuvre des politiques de prévention relatives à la santé des jeunes hors du cadre scolaire. Cette démarche se situe dans un cadre interministériel et s’inscrit particulièrement dans la prévention des consommations de produits psychoactifs et la prévention des conduites à risque.

Le ministère chargé de la jeunesse en collaboration avec la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), les services déconcentrés, les associations agréées JEP et spécialisées mettent en place des actions de prévention en direction des jeunes pendant leur temps de loisirs.

La DJEPVA participe au plan gouvernemental de lutte contre les drogues et la toxicomanie (MILDT). De plus, elle est membre du conseil d’administration de deux GIP, l’Observatoire français des drogues et de la toxicomanie (ODFT) et Addictions, drogues, alcool, info services (ADALIS).

Une plaquette de prévention intitulée « La prévention à l’usage de substances psychoactives par les jeunes »et un ouvrage « Alcool, tabac, cannabis… Quelle prévention pour les jeunes en espace de loisirs ? » ont été publiés.

La prévention des dérives sectaires

Depuis 1997, le Ministère en charge de la jeunesse mène une politique de prévention des risques sectaires qui s‘appuie sur une circulaire du 29 avril 1997. Dans le cadre de la protection des mineurs, la DJEPVA participe activement aux travaux de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES).

L’action du ministère s’exerce notamment à plusieurs niveaux :

- Au niveau de la DJEPVA, avec la participation au Comité exécutif de pilotage opérationnel (CEPO) de la MIVILUDES et la contribution au rapport annuel de la MIVILUDES ;
- En collaborant avec les services déconcentrés