Étapes clefs

Idée : d’abord, trouver une idée de création d’entreprise, puis vérifier la bonne adéquation entre votre projet personnel et les exigences liées à l’exploitation de cette idée.

Études : l’idée se transformera ainsi progressivement en projet, puis en entreprise si une étude de marché sérieuse confirme qu’elle est susceptible d’intéresser une clientèle suffisante. Une bonne analyse de la clientèle visée permet de vérifier la faisabilité du projet et de déterminer le chiffre d’affaires prévisionnel de la future entreprise.

Financements : l’élaboration de prévisions financières – ou comptes prévisionnels – est indispensable pour s’assurer de la rentabilité du projet de création et éviter de naviguer à vue. Rédiger ces comptes et les intégrer dans un plan d’affaires facilite la recherche de financement, l’obtention d’aides et la gestion future de l’entreprise.

Forme juridique : le choix d’un statut juridique est nécessaire pour permettre à l’entreprise d’exercer son activité en toute légalité. Il détermine les formalités d’immatriculation à effectuer pour donner vie à l’entreprise.
L’installation de l’entreprise et le démarrage de l’activité constituent les dernières étapes de la création de l’entreprise. À la fin de chaque étape, une synthèse écrite préparera la rédaction du plan d’affaires.
Bien entendu, une excellente connaissance du métier, du secteur d’activité, et des obligations fiscales, comptables et sociales de la nouvelle entreprise sont des facteurs clés pour vivre au mieux les premiers mois d’activité et se donner un maximum de chances de réussite.

Pour un descriptif approfondi de ces différentes étapes, rendez-vous sur le site de l’Agence pour la création d’entreprises - APCE. De nombreux conseils utiles y sont dispensés. (A noter : en 2016, l’APCE est devenue l’AFE - l’Agence France Entrepreneur ).

Qui peut vous aider ?

Un point très important : ne restez pas isolé ! Un certain nombre d’organismes se tiennent à votre disposition pour vous accueillir.

Le réseau Information Jeunesse
Ces structures accueillent et informent gratuitement les jeunes sur tous les sujets qui les intéressent et notamment sur la création d’entreprises. Elles sont labellisées par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative.

Pour trouver le réseau Jeunesse le plus proche de chez vous, rendez-vous sur notre carte de géolocalisation.

Les missions locales

Leur rôle est de favoriser l’insertion professionnelle et sociale des jeunes de moins de 26 ans. Dans le champ de la création d’entreprise, elles accueillent et orientent les jeunes porteurs d’un projet de création ou de reprise d’entreprise. Certaines assurent un accompagnement complet.

Pour trouver le réseau jeunesse le plus proche de chez vous, rendez-vous sur notre carte de géo-localisation.

Les réseaux d’accueil et d’accompagnement des porteurs de projet

Chambres de commerce et d’industrie, chambres de métiers et de l’artisanat, boutiques de gestion, Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE), etc….. Leur rôle est d’accueillir, de conseiller et d’accompagner les créateurs et repreneurs d’entreprises.

Vous venez de terminer vos études ou vous êtes demandeur d’emploi ? Rapprochez-vous de votre Pôle Emploi. Il vous invitera à participer à des ateliers, et vous proposera des prestations d’accompagnement spécifiques et des formations à la création d’entreprise.

Enfin, sachez que l’ADIE et Pôle Emploi ont lancé créajeunes un ensemble d’appuis pour les jeunes de 18 à 32 ans et issus des quartiers sensibles. Le dispositif comprend : une formation de 1 à 4 mois, un accompagnement par des professionnels, un suivi post-création de 18 mois, une immersion en entreprise, et des possibilités de financement pour la création et les dépenses liées à la préparation du projet.
335 entreprises créées depuis la création de Créajeunes et 1 520 jeunes formés.


Adie CreaJeunes par ASSOCIATION-ADIE