Les conseillers d’orientation sont là pour vous écouter et pour vous aider à effectuer des choix d’études, de formations professionnelles et de métiers. Ils seront heureux de vous rencontrer et de vous conseiller.


Élèves : les Centres d’information et d’orientation (CIO)


Il y a en France environ 4 500 conseillers d’orientation-psychologues et directeurs de Centres d’information et d’orientation (CIO).
Ils vous aident à élaborer votre projet d’orientation ou de réorientation : entretien individuel, travaux de groupe, évaluations, etc. Vous pourrez les trouver au sein de votre collège, de votre lycée et du Centre d’information et d’orientation le plus proche de chez vous.


Le métier de conseiller d’orientation-psychologue

Étudiants : l’Office national d’information sur les enseignements et les professions (ONISEP)


L’ONISEP produit et diffuse toute l’information sur les formations et les métiers. 400 fiches métiers par domaine ou centre d’intérêt, et un dictionnaire des métiers sont à votre disposition !
L’ONISEP édite et diffuse des guides d’orientation, des vidéos métiers, des banques de stage en ligne ou encore des outils de géolocalisation. L’ONISEP a 30 délégations régionales (une par académie) qui publient des informations à caractère régional sur les formations et les professions.
Pour plus de renseignements, consultez le site de l’ONISEP.
Avec « Mon orientation en ligne », l’ONISEP propose depuis 2010 un service personnalisé d’orientation sur Internet et par téléphone. Des experts de l’ONISEP et des conseillers d’orientation-psychologues répondent à vos questions sur l’orientation, les filières de formations et les métiers, et vous proposent un Tchat gratuit pour converser en direct du lundi au vendredi de 10 heures à 20 heures avec l’un de ses correspondants. Trouvez la réponse à votre question et/ou, si besoin, rencontrez un conseiller d’orientation-psychologue dans un CIO proche de votre domicile.


Étudiants : les Services communs universitaires d’information et d’orientation (SCUIO)

La mission des SCUIO est d’accompagner les étudiants dans leur insertion professionnelle. Ce service est présent dans toutes les universités françaises sous des noms différents (Espace Étudiants Emplois Entreprises, Planète Info, etc.)
Les SCUIO reçoivent les étudiants quotidiennement et proposent des entretiens individuels avec des chargés d’orientation et d’insertion professionnelle. Des conseillers d’orientation-psychologues sont présents dans la plupart des SCUIO et assurent la transition entre le lycée et l’université.


Jeunes peu diplômés : les missions locales

Les missions locales ont pour objectif de favoriser l’insertion professionnelle et sociale des jeunes de 16 à 25 ans et de lutter contre l’exclusion.
Chaque jeune accueilli bénéficie d’un suivi personnalisé. Présentes au sein de vos communes, les missions locales vous aident également dans vos démarches de logement, de transports ou de santé.
Elles s’adressent à tous les jeunes de 16 à 25 ans qui rencontrent des difficultés. Il s’agit de tout mettre en œuvre pour faciliter l’accès des jeunes à l’emploi et à l’autonomie. Chaque année, plus de 1 million de jeunes sont accompagnés par les 470 missions locales de France.

 

Jeunes : le réseau Information Jeunesse (CIDJ, CRIJ, BIJ, PIJ)

Ces structures informent les jeunes sur tous les sujets les concernant : les métiers, la formation, les stages, les jobs d’été, les associations locales, les soutiens aux projets que vous souhaiteriez réaliser, les aides aux voyages, les dispositifs européens existants pour les jeunes, ou encore les évènements culturels ou sportifs de votre localité.

Les centres d’Information Jeunesse s’appuient sur une documentation nationale constituée par le Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ) et par les centres régionaux Information Jeunesse (CRIJ).

 

Jeunes travailleurs : le Pôle Emploi

Pôle Emploi a pour mission d’accueillir, d’orienter et d’accompagner les citoyens à la recherche d’un emploi. Cette structure assure également le versement des allocations et l’indemnisation des demandeurs d’emploi.

Enfin, Pôle Emploi prospecte et analyse le marché du travail, en allant au-devant des entreprises. Cette structure est issue de la fusion entre l’ANPE, l’Assedic et l’Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA).

Pôle emploi c’est :
- 3,3 millions d’offres collectées
- 701 000 visites-prospection en entreprise
- 21,4 millions d’entretiens-conseils réalisées

Vous trouverez dans les autres rubriques de cette thématique « Emploi » des conseils et des dispositifs pour trouver un stage, un job d’été, un emploi, devenir auto-entrepreneur, payer vos impôts ou encore obtenir des aides sociales.


Jeunes cadres : l’Agence pour l’emploi des cadres (APEC)

L’Agence pour l’emploi des cadres (APEC) est le partenaire des entreprises pour le recrutement de leurs cadres. L’agence accompagne les cadres – et les jeunes cadres – dans toutes les étapes de leur vie professionnelle : premier emploi, mobilité, évolution professionnelle, etc.
31 590 entreprises et 530 000 cadres utilisent les services de l’APEC

Un espace « jeunes diplômés » est présent sur le site de l’APEC : vous y trouverez des offres d’emplois, de stages, de volontariat international en entreprise (VIE) ou en administration (VIA), et vous avez la possibilité de déposer votre CV en ligne.

Enfin, de nombreuses associations aident les jeunes à s’insérer professionnellement. Par exemple, l’association « Nos quartiers ont du talent » valorise les compétences des jeunes hauts diplômés issus prioritairement des quartiers populaires. L’association met notamment en relation des jeunes diplômés à bac + 4 minimum avec les cadres et chefs d’entreprises, et a accompagné près de 3 000 jeunes depuis sa création.


Jeunes handicapés : l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph)


L’Agefiph a pour mission de développer l’insertion professionnelle des personnes handicapées et leur maintien dans l’emploi.

L’Agefiph collecte des fonds, finance des projets visant à compenser le handicap au travail, pilote les acteurs au service des personnes handicapées et des entreprises, et accompagne le changement.
En 2007, l’INSEE recensait en France 1,8 million de bénéficiaires de l’obligation d’emploi de personnes handicapées âgées de 15 à 64 ans. Leur taux d’activité était de 44 % (contre 71 % pour l’ensemble des 15-64 ans), leur taux d’emploi de 35 % (contre 65 %), et leur taux de chômage de 19 % (contre 8 %).
En 2008, parmi les bénéficiaires de l’obligation d’emploi de personnes handicapées exerçant une activité, 284 000 personnes travaillaient dans des entreprises privées, 175 820 dans la fonction publique.

En 2010, l’Agefiph a mobilisé près de 696 millions d’euros au service du développement de l’emploi des personnes handicapées.

Les interventions ont notamment abouti à la signature de 5 524 contrats d’apprentissage et de professionnalisation, au financement de 6 683 aides à l’accessibilité des situations de travail et à la conclusion de près de 62 386 embauches de travailleurs handicapés dont 44 % en CDI ou en CDD de plus de 12 mois. Plus de 16 144 personnes ont également été maintenues dans l’emploi grâce au soutien de l’Agefiph.