Vous partez en vacances dans un pays de l’Espace économique européen ou en Suisse ?

Procurez-vous auprès de votre caisse d’assurance maladie, au moins 15 jours avant votre départ, la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) pour attester de vos droits à l’assurance maladie et bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux. Chaque membre de votre famille doit avoir la sienne, y compris les enfants de moins de 16 ans. Aucun document n’est à fournir lors de votre demande.
Si vous avez oublié ou perdu votre CEAM, contactez votre caisse d’assurance maladie en France.

Vous avez réglé des frais médicaux sur place ?

Pensez à conserver les factures acquittées et les justificatifs de paiement, et adressez-les, accompagnés du formulaire à télécharger « Soins reçus à l’étranger » (formulaire n° S3125a), à votre caisse d’assurance maladie.

En cas d’arrêt de travail pendant votre séjour

Si un médecin vous prescrit un arrêt de travail pendant votre séjour, vous pourrez, éventuellement, percevoir des indemnités journalières sous réserve de remplir les conditions et d’adresser l’avis d’arrêt de travail dans les 48 heures à votre caisse d’assurance maladie en France.

Vous partez en vacances en dehors de l’Europe ?

Pour plus de sécurité, le ministère des Affaires étrangères et européennes vous recommande de stocker ces documents sur le site mon.service-public.fr. Ainsi, en cas de vol ou de perte de vos papiers d’identité, vous pourrez télécharger ces pièces depuis le consulat et faciliter la preuve de votre identité.

Vérifiez que vous bénéficiez d’une assistance rapatriement si vous partez dans des pays où les frais médicaux sont très élevés (États-Unis, Canada, Japon, Brésil, Suisse) ou bien dans des pays où les conditions sanitaires sont mauvaises.

Pour en savoir plus, consultez le site du ministère des Affaires étrangères et européennes et plus particulièrement la rubrique Conseils aux voyageurs